La gamme Timotei Pure

Comme j’en parlais dans ma routine capillaire de cet été, j’utilise aujourd’hui une majorité de produits bio, ou tout du moins sans silicone. C’est donc tout logiquement que je me suis tournée vers la gamme « Timotei Pure » qui s’annonçait plutôt prometteuse.

Globalement, c’est pas mal mais je ne suis pas ultra fan non plus. Pourquoi, quoi, comment, je vous dis tout ! Pour ma part, je n’ai testé que le shampoing et l’après shampoing. J’ai bien assez de produits capillaires dans ma salle de bain mais je suis toujours en recherche de shampoings parfaits.

J’ai des cheveux « normaux » on dira  mais plutôt à tendance grasse. Toujours suite à mon allergie au henné noir, mon cuir chevelu est très sensible, se dérègle facilement et j’en arrive vite à lutter avec des pellicules ou des cheveux gras trop vite. Comme la gamme est à destination des « cheveux normaux qui regraissent trop vite », je me suis tout de suite dit que je ferais un bon cobaye !

A propos de la gamme, 3 choses intéressantes à retenir à première vue :
– Une composition épurée : 0% silicones, parabens, colorants
– Un côté nature : à l’extrait de thé vert bio, 100% d’origine naturelle
– Un packaging eco-friendly : la quantité de plastique nécessaire à la fabrication des flacons a été diminuée et 100% du packaging en lui-même est recyclable.

Globalement, à première vue : j’aime. Mais si tous les produits de beauté se mettent à être verts et blancs pour rappeler le côté « Nature », ça va vite devenir morose dans la salle de bain… Du greenwashing, en veux-tu en voilà ?!

# Le shampoing

Dès l’ouverture, j’aime beaucoup l’odeur. La texture est transparente et paraît plutôt fluide mais elle est en fait très épaisse. Du coup je trouve qu’elle alourdit les cheveux dès qu’on la dépose et bien qu’elle mousse rapidement, je trouve le shampoing trop compact. C’est typiquement le genre de texture que je fuis, qui me donne l’impression d’étouffer mes cheveux.

Ayant les cheveux longs, je trouve que le produit est dur à répartir sur l’ensemble de la chevelure. Quand c’est comme ça, on a vite tendance à en mettre des tonnes et en plus de gaspiller et sur-consommer, bah ça abîme surtout les cheveux (qui regraissent encore plus vite)…

Prix : 2,90€ les 250ml.

# L’après-shampoing

La texture est plus onctueuse que le shampoing. Et je dois dire qu’il fonctionne plutôt pas mal du tout cet après-shampoing ! Il démêle très facilement les cheveux rien qu’en passant les doigts dans les cheveux avant le rinçage.

Je trouve l’odeur de l’après-shampoing encore plus agréable que le shampoing : un parfum légèrement citronné, frais. L’odeur du propre, de la légèreté qui colle bien avec les soins capillaires dégraissants.

Prix : 3,20 € les 300 ml.

Le bilan

Concrètement, le positionnement de la gamme témoigne d’un intérêt pour une beauté plus éthique, sensible au développement durable (cf. le packaging). Sans être pour autant un produit naturel.

Question résultats, je ne suis pas super emballée. Je n’ai pas l’impression de voir une réelle évolution depuis un mois d’utilisation. Mes cheveux ne graissent pas moins vite et au contraire, j’ai plutôt tendance à trouver mes cheveux un peu plus lourds qu’avec ma routine précédente.  Finalement, je pense qu’ils conviennent à des cheveux vraiment normaux. Autrement dit, si vos racines ont tendance à être grasses, je ne suis pas sûre que la gamme soit pleinement adaptée, contrairement à la mention « regraissant vite » qui figure sur le flacon.

Le prix en revanche rend la gamme tout à fait abordable à condition de chercher des produits « entre-deux » : allégés par rapport aux compositions habituelles des shampoings mais loin du soin complètement naturel ou bio.

.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>